question
Un devis ?
Contactez-nous

5 pistes pour réduire sa facture de chauffage en copropriété

Malgré le bouclier tarifaire, la hausse du coût du gaz et de l’électricité pèse doublement sur les occupants d’un appartement : via la facture énergétique de leur logement et les charges de copropriété. Il existe pourtant des leviers à l’échelle de l’immeuble pour réduire la consommation d’énergie et ainsi limiter l’augmentation du prix du chauffage.

1. Individualiser les charges de copropriété liées au chauffage

Depuis le 25 octobre 2020, la loi impose l’installation d’un compteur individuel ou d’un répartiteur de frais pour les différents logements qui composent un immeuble équipé d’un système de chauffage collectif. Seuls les copropriétés où la consommation de chauffage ou de froid ne dépasse pas 80 kWh/m² échappent à cette mesure introduite par l’arrêté du 6 septembre 2019. La vertu d’un compteur individuel de chauffage : la responsabilisation des occupants. Chacun est comptable de sa propre consommation de gaz ou d’électricité, ce qui incite à faire preuve de vigilance pour ne pas voir le montant de sa facture énergétique s’envoler !

2. Changer le chauffage collectif par un système plus éco-performant

Remplacer sa vieille chaudière par une nouvelle plus performante peut permettre de réduire instantanément la facture de gaz ou d’électricité d’environ 30% ! L’opération est donc rentabilisée en quelques années, et chaque logement en bénéficie aussi en termes de valorisation. Changer une chaudière fioul collective était d’ailleurs une obligation avant juillet 2022, tandis que les chaudières au gaz seront interdites pour les constructions neuves à partir de 2025 afin de respecter la norme RE2020. Pour des économies optimales sur la facture, il est possible d’opter pour une chaudière au bois, une pompe à chaleur ou encore pour le raccordement à un réseau de chaleur urbain s’appuyant sur la géothermie, la biomasse ou encore le biométhane. C’est sans entretien !

3. Mettre en concurrence le fournisseur d’énergie de l’immeuble

Renégocier le contrat du fournisseur de gaz ou d’électricité permet généralement de réaliser des économies pour la copropriété. Dans la conjoncture actuelle de hausse des coûts – contenue à 15 % en 2023 via le bouclier tarifaire –, cette opération est périlleuse. Mais lors du renouvellement d’un contrat avec un fournisseur d’énergie, il est indispensable de solliciter des devis auprès de plusieurs acteurs afin de pouvoir choisir la proposition la plus intéressante financièrement pour l’immeuble. Le vote s’effectue à la majorité simple en assemblée générale des copropriétaires, après que le conseil syndical se soit chargé de la mise en concurrence.

Une personne calcule ses économies de chauffage

4. Promouvoir les éco-gestes auprès des occupants

La hausse du prix de la facture énergétique doit questionner les habitudes de consommation dans le foyer, d’autant plus dans un contexte de dérèglement climatique qui impose une remise en question de nos pratiques. C’est à chacun de changer ses comportements pour réduire son empreinte carbone et ne pas subir de plein fouet l’augmentation du coût du gaz et de l’électricité. En matière de chauffage, il est possible par exemple de le réduire d’un degré en respectant les préconisations de l’ADEME (19°C dans les pièces vivre, 16°C dans les chambres). Privilégier la douche aux bains économise également la consommation d’eau et par ricochet celle de chauffage !

5. Engager des travaux d’économie d’énergie dans les parties communes

La rénovation énergétique de l’immeuble est une solution à moyen voire long terme, mais c’est un puissant levier pour réduire les besoins en chauffage de la copropriété. En premier lieu via l’isolation de la façade et de la toiture, ou encore le remplacement des portes et fenêtres. Pour s’orienter vers les travaux d’économies d’énergie les plus efficaces, il est recommandé de s’appuyer sur un DPE collectif. Par ailleurs, des travaux d’intérêt collectif votés par l’assemblée générale des copropriétaires peuvent imposer la réalisation de travaux dans les parties privatives.

A lire également

Voir tous les articles
Le syndic professionnel en ligne avec vous et votre immeuble

Pionnier du syndic en ligne, Syndic One bouscule pour vous les codes du syndic traditionnel depuis 10 ans.

un gestionnaire dédié !
Assemblée générale : libéré, délivré ! (2)
Restez zen, on est responsable !
Comptabilité et facturation enfin claires !

(2) Fonctionnalité réservée aux copropriétés de moins de 5 lots et/ou moins de 15.000€ de budget annuel, conformément à l’article 41-8 de la loi N°65-557 du 10 juillet 1965.