question
Un devis ?
Contactez-nous

Rénovation énergétique de la copropriété : un passage nécessaire

Economies d’énergie, confort, valorisation du patrimoine…Mener une rénovation énergétique en copropriété présente de nombreux avantages qu’il ne faut pas négliger. Depuis quelques années, le gouvernement encourage les copropriétaires à effectuer des travaux dans les logements individuels comme dans les parties communes.  Destiné à réduire la consommation énergétique du logement ou du bâtiment, la rénovation énergétique peut concerner différents types de travaux :

  • L’amélioration ou le remplacement du système de chauffage : chaudière à gaz, chaudière à condensation, pompe à chaleur…
  • L’amélioration de l’isolation des différentes parties de l’immeuble : toiture, combles, planchers, murs et fenêtres.
  • L’amélioration ou le remplacement du système de ventilation
  • L’optimisation des installations électriques
  • Le changement d’énergie (vers des énergies renouvelable)

Ravalement de façade, rénovation énergétique d'une copropriété

Les opérations et travaux obligatoires de rénovation énergétique en copropriété

Les opérations obligatoires


Pour lutter contre les passoires thermiques et rendre l’immobilier plus écoresponsable, le gouvernement a mis en place plusieurs dispositifs et lois, dont la loi Climat et Résilience. Cette dernière a rendu obligatoire la réalisation d’un DPE (diagnostic de performance énergétique) pour les copropriétés de moins de 50 lots avec un système de chauffage collectif.

Depuis 2015, les copropriétés ont également l’obligation de constituer un fonds de travaux : ce dernier est alimenté par les copropriétaires via la cotisation annuelle. Cette cotisation pour le fonds de travaux doit être égale à minima à 5% du budget prévisionnel de l’année.


Les changements à prévoir

 

Le gouvernement a mis dans son viseur les passoires thermiques : ces logements énergivores avec une classe énergie E à G. Ils doivent être soumis à des travaux de rénovation énergétique globale, sans quoi ils seront retirés du marché locatif à horizon 2034. Les copropriétaires ont donc tout intérêt à rénover leurs biens.

Les systèmes de chauffages utilisant des combustibles trop polluants sont désormais interdits pour les immeubles neufs comme existants. On dira donc aurevoir aux chaudières à fioul : le seuil d’émissions de gaz à effet de serre est fixé à 300gCO2 par kWh de PCI (pouvoir calorifique inférieur.)

Il est également prévu une interdiction progressive du chauffage exclusivement au gaz pour se tourner vers des alternatives plus respectueuses de l’environnement : réseau de chaleur, chaufferie biomasse ou pompes à chaleur.

 

Les nombreux avantages apportés par des travaux de rénovation énergétique

Bien sûr, ce type de travaux nécessite une dépense initiale conséquente qui peut refroidir certains syndics ou copropriétaires. Cependant, les bénéfices des travaux de rénovation énergétique sont nombreux à moyen et long terme :

Economies d’énergie

Les projets de rénovation énergétique permettront de réduire la consommation d’énergie dans votre logement et de votre immeuble. Qui dit réduction de la consommation dit charges de copropriété considérablement réduites, et factures d’électricité allégées !

Patrimoine valorisé

A la suite d’une rénovation énergétique, les logements de la copropriété gagnent en valeur, et peuvent arborer fièrement une étiquette A ou B. Ces travaux contribuent à la valorisation du bien, et donc à l’augmentation du bien à la vente. Un avantage très intéressant pour les copropriétaires qui souhaiteraient vendre leur lot de copropriété.

Confort de vie amélioré

Les travaux de rénovation énergétique au sein de la copropriété représentent une amélioration et le renforcement de l’efficacité énergétique de l’immeuble. Vous pouvez dire adieu aux pertes de chaleur, aux courants d’air et à la sensation de froid au contact des murs ou du sol. En étant correctement protégé du froid en hiver et de la chaleur en été, le confort des habitants est assuré toute l’année.

La rénovation énergétique dans les parties communes : comment les réaliser ?

Une rénovation énergétique en copropriété réussie demande de passer par un certain nombre d’étapes nécessaires au bon déroulement du projet.
Il vous faudra tout d’abord mobiliser le conseil syndical et le syndic : pour l’inciter à réaliser des travaux sur le long terme, vous pouvez les inviter à rencontrer un conseiller des Espaces pour apporter des conseils techniques et leur présenter les aides financières disponibles : Ma Prime Rénov’, éco-prêt à taux zéro, ou coup de pouce CEE, elles sont nombreuses !

Grâce aux syndics digitaux comme Syndic One, il vous est possible de réaliser une assemblée extraordinaire numérique afin d’évoquer le projet avec les autres copropriétaires. Il est aussi possible d’attendre la prochaine assemblée générale. Vous pourrez à cette occasion voter la réalisation d’un DPE ou d’un audit énergétique, puis plus tard d’un plan de financement.

Bon à savoir :  Il est important de choisir un prestataire labellisé RGE pour avoir accès ensuite à des aides pour vos travaux de rénovation énergétique.

Les travaux de rénovation énergétique dans les parties privatives à ne pas négliger

Pour commencer, déterminez si les travaux de rénovation énergétique de votre logement auront un impact sur les espaces communs. C’est le cas, par exemple, si vous avez l’intention d’installer des fenêtres pour augmenter l’isolation de votre logement.

Si vos travaux impliquent de toucher à un conduit de cheminée ou à un tuyau qui alimente l’ensemble de la copropriété, l’accord des copropriétaires est également nécessaire. Hormis ces exceptions, la plupart des travaux peuvent être réalisés sans l’accord des copropriétaires réunis en assemblée générale.

Un diagnostic de performance énergétique (DPE) ou un audit énergétique est nécessaire pour évaluer les travaux de rénovation énergétique requis dans votre habitation et pour mettre en évidence les problèmes d’isolation.

Une fois les performances énergétiques analysées, vous pourrez mettre en concurrence des devis auprès de plusieurs prestataires. C’est également le moment de souscrire à une assurance dommages ouvrage et autres garanties.

Découvrez nos meilleurs articles :

A lire également

Voir tous les articles
Le vrai syndic en ligne des petits immeubles

Parce que pour nous une petite copropriété a le droit d’être gérée par un vrai syndic et de bénéficier des mêmes garanties qu’une grande copropriété.

Découvrir l'offre
A partir de
9,90 €
par lot / mois*
contrat sans engagement… de durée ! (1)
Assemblée générale : libéré, délivré ! (2)
Restez zen, on est responsable !
Comptabilité et charges enfin claires !

* Offre soumise à conditions. (1) La résiliation anticipée du contrat Syndic One est facturée 49€ du lot avec un minimum de facturation de 249€, elle peut intervenir dès la fin du 3ème mois suivant la signature du contrat de gestion et par décision des copropriétaires convoqués en assemblée générale extraordinaire. Cette disposition ne s’applique qu’aux contrats de gestion signés à partir du 01 novembre 2020. (2) Fonctionnalité réservée aux copropriétés de moins de 5 lots et/ou moins de 15.000€ de budget annuel, conformément à l’article 41-8 de la loi N°65-557 du 10 juillet 1965.