fbpx
question Un devis ? Contactez-nous

6 bonnes raisons de devenir président du conseil syndical

Le président du conseil syndical est l’un des personnages clés du bon fonctionnement au sein d’une copropriété, car il assure un bon équilibre et un contrôle des missions du syndic. Interlocuteur privilégié du syndic, il est essentiel pour faire le lien avec les copropriétaires grâce à sa capacité de remonter les informations. Voici 6 bonnes raisons de devenir président du conseil syndical.

1. S’investir dans la vie de son immeuble

La première raison qui peut inciter à devenir président du conseil syndical est le fait de participer plus étroitement à la vie de la copropriété. En effet, ce rôle n’est pas anodin au sein d’un immeuble, et le président va pouvoir s’investir de façon plus poussée dans la vie de cette petite communauté. C’est lui qui pourra par exemple faire part au syndic d’un problème de troubles de voisinage. En tant qu’intermédiaire entre les copropriétaires et le syndic, il va transmettre des informations entre les deux parties, ce qui lui permet de s’intégrer pleinement dans la vie de la copropriété.

S’il n’est certes pas dirigeant du conseil syndical, le président peut malgré tout influer sur certains choix par son action, et il a la capacité de convoquer l’assemblée générale des copropriétaires si le syndic refuse de le faire. Interlocuteur privilégié, il aura à faire preuve de diplomatie, et une bonne communication entre les parties est essentielle pour ce rôle de président du conseil syndical.

2. Participer à l’amélioration du cadre de vie

Le rôle du président n’est pas uniquement consultatif, car il dispose de véritables pouvoirs et prérogatives. Pour les copropriétaires, la nomination de la bonne personne à ce poste est essentielle, car le président est celui qui pourra participer à améliorer le fonctionnement et le cadre de vie au sein de la copropriété. En faisant remonter des problématiques ou des demandes de la part des copropriétaires vers le syndic, il peut influer sur certaines décisions importantes.

Le président peut ainsi être force de proposition envers le syndic, car il va réunir le conseil syndical et fixer l’ordre du jour des réunions, tout en animant les débats. Il détient donc un rôle clé pour transmettre certaines informations et apporter des améliorations à la copropriété, en soutenant des projets qu’il juge pertinents pour la vie d’un immeuble.

3. Créer du lien avec les autres occupants

Si le président du conseil syndical doit être diplomate et réactif, il doit également être une personne à l’aise au niveau des relations sociales, car sa position d’intermédiaire le pousse à échanger régulièrement avec les copropriétaires. Il va être amené à organiser différentes réunions sur des sujets précis, à prendre en compte des points de vue parfois opposés, et à traiter au quotidien avec les copropriétaires, bien souvent de façon informelle. Son action est ainsi fondamentale pour créer du lien au sein d’une copropriété, en favorisant la bonne entente entre ses occupants, et en s’assurant d’offrir une écoute à chacun des copropriétaires. Un bon président de conseil syndical peut ainsi parvenir à installer une relation de confiance et d’entente très saine dans un immeuble entre ses différents occupants. À l’inverse, en cas de manque de communication ou d’écoute, le bon fonctionnement d’une copropriété pourrait être fragilisé.

4. Contrôler la bonne exécution des missions du syndic

L’une des missions du président du conseil syndical relève du contrôle des actions du syndic. C’est en effet son rôle principal, tout comme l’assistance au syndic, et il va devoir s’assurer que la gestion financière et administrative est saine.

Le président du conseil syndical peut ainsi donner son avis sur une dépense qui dépasse le montant ayant été voté par exemple, et comme les autres conseillers syndicaux, il représente un contrepoids essentiel au syndic en matière de gestion. Son rôle de contrôle se matérialise de façon plus précise par un contrôle de la comptabilité du syndic, mais aussi de la répartition des dépenses, des conditions d’exécution des contrats, et de l’élaboration du budget prévisionnel. Dans ce cadre, le président peut alors consulter tout document portant sur la gestion du syndic, ainsi que sur l’administration de la copropriété.

5. Faire réaliser des économies à la copropriété

Une autre bonne raison de devenir président vise à faire économiser les copropriétaires sur des charges jugées trop importantes. Le conseil syndical et donc son président disposent en effet d’une mission consultative, ce qui signifie qu’il peut donner son avis sur toute question relative au syndic. Il doit donc être obligatoirement consulté en ce qui concerne la mise en concurrence des marchés et des contrats si leur coût dépasse le montant fixé lors de l’assemblée générale des copropriétaires. C’est un rôle important qui permet d’assurer à ces derniers que le choix d’un prestataire est bien pertinent. Aussi, le président du conseil syndical doit être consulté pour toute conclusion de contrat. Aucune dépense de la copropriété ne va donc lui échapper, et il a véritablement la capacité de faire économiser la copropriété en intervenant dans la signature de certains contrats.

6. Gagner en expérience

Il ne faut pas négliger la plus-value réelle qu’apporte le fait d’être président du conseil syndical au niveau personnel et professionnel. Les différentes compétences qu’il faut mettre en œuvre dans ce cadre, et l’expérience qu’il est possible d’acquérir, sont de véritables avantages dans la vie de tous les jours, notamment au niveau professionnel. Car le président pourra justifier d’expériences concrètes dans la communication et le relationnel, ainsi que dans la gestion de litiges. De façon plus technique, le président va devoir manier des outils relatifs à la comptabilité et à l’administratif, à un niveau professionnel. Enfin, des compétences plus commerciales seront acquises durant un mandat de président de conseil syndical, avec les missions parfois ardues de négociation avec des prestataires ou le syndic, et de mise en concurrence. C’est un rôle complet qui forge une solide expérience dans de nombreux domaines, qui peuvent ensuite être valorisés professionnellement, ou pour le moins de façon personnelle.

A lire également

Voir tous les articles
Le vrai syndic en ligne des petits immeubles

Parce que pour nous une petite copropriété a le droit d’être gérée par un vrai syndic et de bénéficier des mêmes garanties qu’une grande copropriété.

Découvrir l'offre
A partir de
9,90 €
par lot / mois*
contrat sans engagement… de durée ! (1)
Assemblée générale : libéré, délivré ! (2)
Restez zen, on est responsable !
Comptabilité et charges enfin claires !

* Offre soumise à conditions. (1) La résiliation anticipée du contrat Syndic One est facturée 49€ du lot avec un minimum de facturation de 249€, elle peut intervenir dès la fin du 3ème mois suivant la signature du contrat de gestion et par décision des copropriétaires convoqués en assemblée générale extraordinaire. Cette disposition ne s’applique qu’aux contrats de gestion signés à partir du 01 novembre 2020. (2) Fonctionnalité réservée aux copropriétés de moins de 5 lots et/ou moins de 15.000€ de budget annuel, conformément à l’article 41-8 de la loi N°65-557 du 10 juillet 1965. (3) Le cas échéant, au tarif en vigueur de rémunération des prestations particulières (à charge de copropriété)