question
Un devis ?
Contactez-nous

Les charges de copropriété baissent… mais les frais de gestion augmentent

La question des charges est centrale au sein d’une copropriété, et la tendance ces dernières années est à une augmentation, due à différents facteurs. Si la dernière étude de l’Observatoire de l’Arc évoque une baisse de ces charges en 2020, les frais de gestion – comprenant notamment les honoraires du syndic – continuent de grimper. La solution alternative du syndic en ligne offre à ce titre des économies significatives pour les copropriétaires.

Une tendance à la baisse des charges de copropriété en 2020

L’Observatoire des charges de la copropriété de l’association des responsables de copropriété, vient de dévoiler son étude sur l’année 2020, qui est caractérisée par une baisse moyenne de 2% des charges de copropriété, suite à l’analyse de 2500 copropriétés. La dernière fois qu’une baisse avait été constatée était en 2014. Cette diminution concerne toutefois uniquement les copropriétés dotées d’un chauffage collectif, le montant moyen des charges passant de 50,95 euros par mètre carré en 2019 à 49,95€/m² en 2020.

Plusieurs raisons expliquent cette baisse bienvenue pour les copropriétés, et avant tout la météo clémente. En effet, alors que le chauffage est le principal poste de dépense, représentant 25% des charges, la température douce de l’hiver et du printemps 2020 a permis de réduire les dépenses en chauffage et en eau chaude sanitaire. La consommation des ménages a en effet baissé de presque 10%.

Il faut aussi prendre en compte la baisse des tarifs de l’énergie, qui a permis de faire baisser les charges globalement. Par exemple, le fioul a connu une forte baisse de 14,3% en 2020, tout comme le gaz à hauteur de 5,4%, ce qui permet une baisse des charges pour les copropriétés disposant de chauffage collectif. Toutefois, pour les copropriétés avec chauffage privatif, majoritairement à l’électricité, les tarifs de l’énergie ont plutôt augmenté, tout comme les charges, à hauteur de 3% environ.

Aussi, si pour certains les charges de copropriété ont pu baisser en 2020, il faut prendre en compte, d’après cette étude, une hausse des frais de gestion l’an passé, avec d’une part une hausse des primes des contrats d’assurance. En moyenne, elles augmentent de 5,7%, ce qui peut atteindre 10% dans certaines copropriétés ayant connu des sinistres importants ces dernières années.

Ensuite, les frais de gestion en hausse se matérialisent par des honoraires en hausse chez les syndics, à raison de 5,2% en moyenne, notamment en raison de la poursuite des facturations de prestations particulières. Les charges de gardiennage ont également progressé à 3,5%, en partie suite aux primes exceptionnelles versées en lien à la crise sanitaire.

Charges de copropriété : des frais partagés pour la bonne marche de l’immeuble

Les charges en copropriété se composent d’une part des charges courantes, qui sont prévues dans le budget prévisionnel, et d’autre part des charges exceptionnelles et imprévisibles, votées en assemblée générale. Elles sont ensuite réparties entre charges générales et charges spéciales, pour pouvoir calculer ce que doit régler chaque copropriétaire.

Les charges générales vont ainsi concerner l’ensemble des copropriétaires, et se destinent à l’entretien et l’administration des parties communes de l’immeuble. Il s’agit ici des honoraires du syndic, des primes d’assurance, de la rémunération du gardien par exemple, ou encore des frais de justice.

Les charges spéciales correspondent à des postes de dépenses spécifiques car elles ne concernent que certains copropriétaires. Il peut s’agir des frais de maintenance de l’ascenseur, ou encore de l’eau froide.

Le calcul des charges est fait selon les tantièmes détenus par chaque copropriétaire pour les charges générales, tandis qu’il se fait selon l’utilité dans le cadre des charges spéciales.

Les charges courantes, qui regroupent les charges générales et les charges spéciales, sont payées chaque année en fonction d’un budget prévisionnel voté en assemblée générale. Il peut donc être amené à augmenter en fonction de charges exceptionnelles, pour des travaux d’entretien par exemple.

Chacun des postes de dépenses qui composent les charges de copropriété doit donc être bien étudié et calculé, afin de limiter les hausses annuelles, que ce soit en raison de l’augmentation des prix de l’énergie ou bien des honoraires du syndic.

S’il n’est pas toujours évident de trouver des alternatives face à la hausse du prix de l’électricité par exemple, il existe des solutions pour faire baisser le coût du syndic dans les charges de la copropriété.

Syndic en ligne : un fonctionnement moins coûteux

Parmi les différentes possibilités permettant de réduire les charges de la copropriété, figure celle du syndic en ligne, en remplacement d’un syndic traditionnel. Les syndics en ligne sont des syndics professionnels, mais qui peuvent permettre des économies intéressantes sur les honoraires en raison de leur format en ligne. Cela offre en effet la possibilité de réduire les coûts des syndics professionnels traditionnels, rendus nécessaires notamment par la présence physique. Le syndic en ligne mêle à la fois les compétences d’un syndic professionnel et la souplesse d’une gestion bénévole, permettant d’impliquer les membres de la copropriété dans la vie d’un immeuble.

Surtout, c’est une bonne solution pour les petites copropriétés, notamment de moins de 10 lots, qui peuvent économiser sur leurs charges chaque année grâce à des honoraires réduits. Les syndics en ligne vont principalement assurer la gestion administrative et comptable d’une copropriété, et ils se reposent ensuite sur le conseil syndical pour d’autres types de tâches, offrant par ailleurs une meilleure transparence.

L’absence de présence physique est alors compensée par le choix d’un référent, l’un des copropriétaires, qui fera l’intermédiaire entre le conseil syndical, les copropriétaires et le syndic en ligne. Outre la réduction significative du budget alloué aux honoraires du syndic, cette alternative permet aux copropriétaires de véritablement maîtriser la gestion de leur copropriété.

A lire également

Voir tous les articles
Le vrai syndic en ligne des petits immeubles

Parce que pour nous une petite copropriété a le droit d’être gérée par un vrai syndic et de bénéficier des mêmes garanties qu’une grande copropriété.

Découvrir l'offre
A partir de
9,90 €
par lot / mois*
contrat sans engagement… de durée ! (1)
Assemblée générale : libéré, délivré ! (2)
Restez zen, on est responsable !
Comptabilité et charges enfin claires !

* Offre soumise à conditions. (1) La résiliation anticipée du contrat Syndic One est facturée 49€ du lot avec un minimum de facturation de 249€, elle peut intervenir dès la fin du 3ème mois suivant la signature du contrat de gestion et par décision des copropriétaires convoqués en assemblée générale extraordinaire. Cette disposition ne s’applique qu’aux contrats de gestion signés à partir du 01 novembre 2020. (2) Fonctionnalité réservée aux copropriétés de moins de 5 lots et/ou moins de 15.000€ de budget annuel, conformément à l’article 41-8 de la loi N°65-557 du 10 juillet 1965.