L’année 2020 arrive avec sa série de changements pour les syndics de copropriétés. À compter du mois de juin, ceux-ci seront autorisés à proposer de nouvelles prestations qui sortent de l’ordinaire aux copropriétaires comme un service de conciergerie ou de garde d’enfants. Si cette réforme fait polémique parmi les syndicats de copropriétaires, elle a été très bien accueillie par les professionnels : ce changement leur permet de proposer des services sur mesure aux différentes copropriétés dont ils s’occupent, avec la volonté de nouer un contact plus fluide et d’être plus à l’écoute des uns et des autres. Les professionnels sont d’ores et déjà en train de mettre en place les futurs services qu’ils proposeront à compter de l’application de la réforme. En voici un inventaire.

Syndic One, le premier syndic professionnel collaboratif en ligne

Le maintien des prestations courantes

Si les ordonnances publiées fin octobre 2019 vont permettre aux syndics d’étoffer leur offre de services, ces derniers continueront à assurer les missions qui leur sont attribuées en temps normal. Pour rappel, un syndic de copropriété est une personne physique ou morale qui représente légalement le syndicat de copropriété, une entité formée par l’ensemble des propriétaires d’un immeuble ou d’une résidence. Aussi, le syndic a depuis toujours la charge d’administrer les parties communes de cette copropriété et plus généralement de la bonne gestion de l’immeuble. Élu pour une durée déterminée par les différents copropriétaires (mandat de trois ans maximum mais reconductible autant de fois que souhaité), le syndic peut être choisi parmi les professionnels du secteur ou les copropriétaires.

En plus de l’administration de l’immeuble, ses fonctions classiques sont les suivantes : veiller au bon respect du règlement de copropriété et à l’application des décisions prises lors des assemblées générales de copropriétaires. Ces décisions peuvent porter sur le lancement de travaux, l’entretien ou le jardinage, la gestion des personnels extérieurs, etc. Pour cela, le syndic doit également établir un budget prévisionnel avant chaque assemblée générale. Ce budget est ensuite voté. Enfin, le en tant que personne physique ou morale, le syndic représente le syndicat de copropriétaires en cas d’actions en justice. Si les syndics vont poursuivre ces différentes missions, ils vont pouvoir prochainement en ajouter d’autres.

Des services de conciergerie et de gardiennage

Grâce aux nouvelles ordonnances, les syndics pourront, dès le mois de juin 2020, proposer de nouvelles prestations au sein des copropriétés qu’ils gèrent. Celles-ci n’ont rien à voir avec les fonctions d’administration ou de trésorerie classiques. Il leur sera par exemple possible de mettre en place un service de conciergerie ou de gardiennage si les copropriétaires le souhaitent. Aussi, à compter de juin 2020, les projets de contrat adressés par les syndics aux copropriétés seront accompagnés d’un document où seront répertoriés les différentes prestations proposées et leurs montants.

Si les services de gardiennage sont la prestation la plus « basique » qui devrait être proposée –présence d’un gardien à certains horaires ou en continu et à qui la copropriété confie une mission de surveillance et de protection- la mise en place d’une conciergerie par le syndic constitue le degré supérieur en matière de service personnalisé. En effet, les copropriétaires pourront faire appel à la conciergerie pour tout type de services quotidiens : gérer la livraison de colis, trouver un traiteur pour une réception, un plombier en urgence, récupérer du linge au pressing, des documents dans une administration, etc. Autant de tâches qu’un ménage a parfois du mal à accomplir entre la gestion de sa vie professionnelle et celle de sa vie familiale.

Garde d’enfants et d’animaux

Certains syndics souhaitent aller encore plus loin dans l’élaboration de nouvelles prestations personnalisées. Certains mettent ainsi sur pied des services de baby-sitting. Établir un contrat avec un syndic qui dispose de cette option peut s’avérer tout particulièrement intéressant dans les copropriétés où cohabitent plusieurs familles. En effet, dans la plupart des grandes villes il est aujourd’hui difficile de trouver une baby-sitter ou une garderie, que ce soit de façon permanente ou ponctuelle, lorsque les parents ont un imprévu de dernière minute par exemple. Si certains syndics proposeront à partir de juin des services de baby-sitting chez les particuliers, d’autres pourraient mettre en place un système de garde commune dans le logement de l’un des parents voire dans un espace partagé à condition qu’il soit aux normes.

Autre service original qui devrait être proposé par certains syndics : le dog-sitting. Les amis des bêtes seront les premiers à s’en réjouir puisque lorsqu’ils s’absenteront pour un week-end ou pour des vacances, ils pourront confier leurs animaux à des professionnels qui s’occuperont de les nourrir, de les promener mais aussi de la toilette et d’éventuels rendez-vous chez le vétérinaire. Le dog-sitter pourra aussi venir plus ponctuellement s’occuper des chiens des copropriétaires, lorsque ceux-ci seront trop occupés en semaine pour l’emmener faire un tour du quartier par exemple. Là encore, ce service est précieux dans les copropriétés où les habitants sont plusieurs à avoir des animaux : le syndic pourra d’ailleurs adapter la prestation selon chaque propriétaire.

Reader Interactions