question
Un devis ?
Contactez-nous

Comment se déroule la reprise comptable par Syndic One ?

Votre immeuble était géré par un syndic bénévole

Par défaut, la reprise comptable n’est pas réalisée. En effet, il est rare que les règles de gestion, d’appel de charges, de convocation d’assemblée générale, de diffusion de procès verbal soient bien respectées. Le risque est donc grand de ne pas recouvrer les dettes faute de pouvoir justifier de leur réalité ou bien fondé devant un tribunal.

Il appartient à l’ancien syndic bénévole de régulariser les situations créditrices ou débitrices des copropriétaires avant notre nomination et de clôturer le compte bancaire ouvert au nom du syndicat. Nous nous chargeons, ensuite, d’ouvrir un nouveau compte au nom du syndicat des copropriétaires et démarrons la comptabilité à 0.

Votre immeuble était géré par un syndic professionnel

Lorsque l’immeuble est géré par un syndic professionnel, nous récupérons de l’ancien syndic les documents nous permettant d’identifier le solde du compte de chaque copropriétaire. Ce solde doit correspondre à celui que vous retrouvez sur le dernier appel de charges reçu par l’ancien syndic. Pour toute question sur la reprise, nous vous invitons à vous rapprocher de votre comptable Syndic One via la messagerie de votre espace client.

La reprise comptable consiste, également, à reprendre sur le compte de la copropriété les écritures comptables déjà passées par l’ancien syndic pour l’exercice en cours ou les exercices antérieurs qui n’auraient pas été approuvés jusqu’ici. Là encore, toute demande de vérification doit être adressée au comptable via la messagerie en ligne.

A lire également

Voir tous les articles
Le syndic professionnel en ligne avec vous et votre immeuble

Pionnier du syndic en ligne, Syndic One bouscule pour vous les codes du syndic traditionnel depuis 10 ans.

un gestionnaire dédié !
Assemblée générale : libéré, délivré ! (1)
Restez zen, on est responsable !
Comptabilité et facturation enfin claires !

(1) Fonctionnalité réservée aux copropriétés de moins de 5 lots et/ou moins de 15.000€ de budget annuel, conformément à l’article 41-8 de la loi N°65-557 du 10 juillet 1965.