Afin de prévenir les risques de sinistres sur les parties communes de votre immeuble, il est important de les entretenir régulièrement.

Pour en savoir plus, téléchargez notre fiche conseil :

La gestion des sinistres avec Syndic One

Pour cela, vous pouvez souscrire à des contrats d’entretien des éléments communs de votre immeuble auprès des prestataires concernés.

Que doit contenir votre contrat d’assurance ?

L’immeuble en copropriété subira divers dommages à mesure qu’il vieillit. La souscription d’une bonne assurance multirisque immeuble (MRI) est d’autant plus indispensable que les éléments communs sont anciens. Le syndic doit souscrire un contrat qui comprend au minimum
les garanties les plus courantes, voire indispensables : la responsabilité civile (couvre les dommages aux tiers), l’incendie et le dégât des eaux. Des garanties complémentaires sont aussi conseillées contre le vandalisme, le vol, le bris de glace, les catastrophes climatiques, la protection juridique, etc.

Avec l’aide de Syndic One, les membres du conseil syndical établissent la liste des risques à inclure dans le contrat d’assurance Multirisques Immeuble et récupèrent les statistiques de sinistralité sur 3 ans de l’immeuble auprès de l’ancien assureur. Les membres du Conseil syndical sont,
ensuite, chargés de rechercher les propositions de contrat d’assurance immeuble auprès d’agents ou courtiers locaux.

A RETENIR :

Syndic One vous accompagne dans vos démarches de recherche d’assurance multirisques. Les risques les plus courants sont :

  • Incendie et risques annexes
  • Événements climatiques
  • Dégâts des eaux
  • Bris de glace
  • Catastrophes technologiques (si secteur à risque)
  • Bris de machines (si ascenseur ou autre machinerie commune)
  • Vol et détériorations immobilières
  • Vandalisme
  • Attentats et actes de terrorisme
  • Catastrophes naturelles
  • Responsabilité civile propriétaire et du conseil syndical
  • Défense pénale et recours
  • Assistance

L’assurance, quel coût pour la copropriété ?

Lorsque l’on parle d’assurance, il faut distinguer le notion de prime annuelle et de franchise. Le montant des primes peut être très différent d’une compagnie à une autre et augmentera d’autant plus que la sinistralité de l’immeuble est importante. En plus de cette prime, il faut ternir compte du montant des franchises applicables à certains types de sinistres. Les assurances peuvent appliquer des franchises différentes selon le type de sinistres, voire ne pas en appliquer.

A RETENIR :

Lors de l’analyse de différents contrats d’assurance, il faut tenir compte du montant de la prime annuelle et des franchises. Parfois, il est préférable de payer une prime annuelle plus importante et ne pas avoir de franchises sur des sinistres fréquents. Il faut également tenir compte des spécificités de votre immeuble.