Un copropriétaire est une « personne possédant un bien en commun avec d’autres » (source : l’internaute.com). Acquérir un bien dans une copropriété induit dans un sens de devoir partager sa vie, enfin du moins les parties communes, avec d’autres copropriétaires. Vivre avec les personnes de sa copropriété comporte parfois quelques contraintes quotidiennes que l’on se doit d’appliquer pour ne pas que la « co-habitation » tourne au cauchemar !

Vivre en copropriété, c’est intégrer le fait de partager et de vivre avec des personnes qui n’ont pas forcément les même idées que soi, la même vision des choses, la même éducation ni même le mode de vie. Dame âgée soucieuse de sa tranquillité, jeunes étudiants fêtards, famille avec enfants en bas âge bruyants, … en tant que copropriétaire nous sommes obligés de faire avec tout ce petit monde.

Pour vivre agréablement en copropriété, il faut parfois faire des efforts, des concessions, mettre de l’eau dans son vin, en bref : s’imposer des règles de savoir-vivre afin d’éviter les troubles de voisinage.

Voici les principales règles à respecter dans sa copropriété si vous voulez évitez de vous mettre tout l’immeuble à dos :

  • Vous venez d’emménager dans votre nouvelle copropriété  : Rappelez vous de l’expression "on n'a jamais deux fois l'occasion de faire une bonne première impression" ! Vos voisins vont vous juger et jauger très rapidement. Pour faire bonne impression en arrivant dans votre nouvel immeuble, n’hésitez pas à faire le premier pas en vous présentant spontanément chez vos voisins « Bonjour, je suis Madame Machin, votre nouvelle voisine du 1er étage, nous avons emménagé mon mari et moi-même depuis hier ! ». Afin de vous faire adopter, vous pouvez rajouter « … Si vous avez besoin d’un service, n’hésitez pas à taper à notre porte ! » ou encore « … Passez donc un soir prendre l’apéritif ! ». Vous pouvez aussi par exemple prendre l’initiative d’inviter Monsieur le voisin à votre pendaison de crémaillère par exemple. Peu importe la façon de faire sur la première impression, l’objectif étant d’apprivoiser vos copropriétaires.
  • La courtoisie au quotidien : Dans la cage d’escalier, dans l’ascenseur, dans le garage, dans les locaux à poubelles, sur le palier… Le voisin peut être partout là où vous ne l’attendez pas ! Instaurer la courtoisie au quotidien, c’est au minimum dire « Bonjour » en croisant votre voisin, un sourire, un petit mot gentil « Il fait beau aujourd’hui ! », une délicate attention « Je peux vous aider à porter vos courses, elles ont l’air si lourdes ! », engager la conversation sur tout et rien, ça ne coûte rien et ça vous fera gagner des points auprès de vos très chers voisins. N’en faites pas trop non plus et gardez un minimum de distance si vous voulez vous éviter le voisin trop envahissant ou le voisin « pot de colle » qui s’invite les soirs de solitude chez vous…
  • Le respect du bruit : Un des sujets les plus sensibles lorsque l’on vit en copropriété. Les nuisances sonores peuvent avoir lieu la journée, on les appelle les troubles dits « anormaux », ils comprennent les bruits répétitifs, intensifs ou qui durent dans le temps. Les nuisances sonores peuvent aussi avoir lieu la nuit, lorsque le bruit est audible d’un appartement à un autre entre 22h et 7h, on l’appelle le « tapage nocturne ». Les nuisances sonores peuvent être passibles d’une amende pour l’auteur des faits. Afin d’éviter ces désagréments à vos voisins, vous pouvez isoler votre logement du bruit comme par exemple en mettant de la moquette au sol. Mais quelques efforts moins couteux peuvent plus facilement être mis en place comme par exemple : mettre le volume de la musique à un niveau convenable, éviter de mettre en route la machine à laver après 22h, éviter de marcher en talons aiguille dans votre appartement hormis si vous avez un sol isolé au niveau acoustique, éviter le bricolage trop tôt le matin le week-end ou trop tard le soir, éviter autant que possible de crier ou de claquer les portes, prévenir vos voisins lorsque vous organisez une réception chez vous qui sera potentiellement bruyante.
  • Le respect du règlement intérieur de la copropriété : est un contrat fondateur de la copropriété. Tout acquéreur d’un lot en copropriété s’engage en signant son acte d’achat à respecter ce règlement qui doit lui être remis par le vendeur. Le règlement de copropriété fixe les droits et les obligations des copropriétaires de l’immeuble.  Le règlement intérieur est généralement affiché dans le hall de votre immeuble.
  • Evitez d’encombrer les parties communes avec vos effets personnels : Que ce soit sur votre palier, dans votre hall d’immeuble, les parties communes de votre immeuble ne vous appartiennent pas. Il faut à tout prix éviter de stocker vos meubles, échelles, cartons, vélos… dans les parties communes surtout si ceux-ci gênent le passage. Demander l’avis préalable de la copropriété si vous souhaitez entreposer quelque-chose qui bien sûr ne les dérangera pas (par exemple comme accrocher votre vélo dans le hall).
  • La terrasse, le balcon : Evitez toutes actions qui pourraient gêner vos voisins comme par exemple la fumée du barbecue, jeter vos mégots de cigarette par le balcon, mettre la musique à fond sur la terrasse…
  • Ne garez pas votre véhicule sur l’emplacement du voisin : Vous avez une place de parking attitrée, ne prenez pas celle des autres !
  • Respect de la propreté dans les parties communes : Ne pas laisser des déchets, des papiers, laisser son chien faire ses besoins…
  • Le local à poubelles : Le but étant de mettre les poubelles DANS la benne et non pas à côté et si possible dans un sac poubelle prévu à cet effet. N’oubliez pas le tri sélectif si vous êtes concerné dans votre copropriété. Et n’oubliez pas de refermer les containers à poubelles pour ne pas déranger tout l’immeuble avec les odeurs !
  • L’ascenseur : Evitez de bloquer l’ascenseur en y transportant des charges excédant le poids autorisé et bien sûr le vandalisme est interdit !