Vie quotidienne d'une copropriété

3 idées de plats conviviaux à cuisiner pour la fête des voisins.


Partager un moment convivial, ça se prépare et, avouons-le, ça passe beaucoup par ce que vous allez avoir à vous mettre sous la dent ! Pour contribuer à créer un lien entre vous lors de la fête des voisins, rien de tel que des plats chaleureux, qui renforcent le sentiment de partage. Voici 5 recettes faciles et chaleureuses pour apporter votre part à cet événement dans votre immeuble !

Les tartes, pour une fête des voisins décontractée

Qu’elles soient salées ou sucrées, les tartes constituent un plat idéal pour favoriser les échanges entre voisins. Selon les préférences de chacun, elles peuvent se déguster à table ou à la main, dans une ambiance bonne enfant. Autre avantage non négligeable : elles font partie des plats les plus faciles et rapides à réaliser, surtout si vous optez pour une pâte feuilletée ou brisée déjà prête !

La fête des voisins est une fête de printemps. Optez donc pour une tarte bien fraîche, comme la tarte aux courgettes : après les avoir pelées, il suffit de faire revenir deux courgettes avec un oignon dans deux cuillères d’huile d’olive, avant de les mélanger à un œuf, 20 cl de crème fraîche et trois poignées d’emmental râpé dans un saladier. Mélangez, versez le tout dans le moule garni de la pâte, passez au four pendant 20 minutes à 180°C, et le tour est joué !

Dans le même genre, la tarte aux tomates est généralement très appréciée, et encore plus simple : étalez votre pâte dans votre plat à tarte, badigeonnez de moutarde, recouvrez de tomates puis d’emmental et enfournez !

5 idées pour favoriser les échanges lors de la fête des voisins


Organiser la fête des voisins, c’est bien. Encourager et pérenniser les échanges, c’est mieux ! Voici quelques pistes pour vous aider à faire « prendre la mayonnaise » dans votre immeuble.

Choisissez un thème qui met tout le monde à l’aise

Suivant la taille de l’immeuble ou du lotissement, l’organisation de la fête des voisins peut s’avérer assez lourde. Dans un premier temps, constituez une équipe qui sera votre noyau dur. Puis, optez pour une thématique consensuelle qui aidera chaque voisin à se sentir concerné et enjoué à l’idée de participer. Evitez ainsi les thématiques trop marquées, liées à la consommation d’alcool type « Oktoberfest » ou orientées « love date ». Misez plutôt sur des thèmes qui permettent à chacun de s’exprimer facilement : les recettes de Grand-Mère, les voyages, la célébration du printemps.

Brisez la glace

Accueillez vos voisins avec un sourire, un geste affectueux, une étiquette « prénom » à porter autour du cou. Organisez des jeux de façon à ce que les présentations prennent une tournure facétieuse. Vous pouvez, par exemple, tester le jeu des rimes et/ou le jeu des caractéristiques : « Je suis Charlie, l’étudiant qui revient du ski » ou « je m’appelle Léa et j’adore le chocolat ». Autre possibilité : chaque invité inscrit une qualité ou un défaut sur un morceau de papier placé dans un saladier. Un participant tire au sort et doit retrouver le voisin qui possède ce trait de caractère.

5 éco-gestes à adopter pour une fête des voisins responsable

La fête des voisins c’est bien, mais quand elle respecte l’environnement c’est mieux ! Rassurez-vous : limiter ses déchets et le gaspillage est bien plus facile que vous ne le pensez ! Avec nos astuces et conseils pour épargner dame Nature, vous aurez la satisfaction supplémentaire d’avoir réussi une fête éco-responsable !

Préparez un buffet de saison

La fête des voisins s’organise souvent autour d’un grand repas, où il y en a pour tout le monde. Commencez par prêter attention à ce que vous apporterez au buffet, en veillant à cuisiner un plat de saison. Les ingrédients utilisés sont ainsi moins coûteux en énergie pour l’environnement, et ont parcouru moins de kilomètres. Et puis, ils sont meilleurs !

Profitez de cette préoccupation environnementale pour consommer local. Peut-être même avez-vous un maraîcher ou un fermier parmi vos voisins ! C’est l’occasion de recourir à ses produits, que tout le monde pourra découvrir.

Faites la chasse au gaspillage

Lors d’une fête, on aime que la nourriture soit copieuse et abondante, on craint que quelqu’un manque. Au bout du compte, des saladiers à moitié vides, des boissons entamées et des gâteaux que nul n’a osé finir jonchent la table. Quel dommage ! N’hésitez pas à vous répartir les restes entre voisins. Si vous craignez que les participants rechignent, prévenez-les à l’avance que chacun repartira avec quelque chose, cela suffira à éliminer le sentiment de gêne.

7 idées d’animation pour mettre de l’ambiance à votre fête des voisins

Briser la glace quand on ne se connaît pas ou innover chaque année lorsqu’on a l’habitude la fête des voisins n’est pas toujours facile. Vous avez été nommé organisateur, ou vous vous êtes proposé, mais ne savez pas trop comment vous y prendre ? Découvrez 7 idées d’animation pour que chacun passe un bon moment !

Faire connaissance avec ses voisins par le jeu

Le plus dur, quand on ne connaît pas ses voisins, est de commencer à se présenter. Pour éviter les grands silences autour du barbecue ou de la table, il existe de nombreux jeux qui permettent de se présenter de manière ludique et de passer un premier cap.

Nos conseils pour une fête des voisins réussie !

Energie et partage sont essentiels pour organiser une fête des voisins dont votre immeuble se souviendra longtemps ! Créé en 2000, cet événement, qui a lieu le 19 mai cette année, est célébré dans le monde entier. Pourquoi pas vous ? On vous aide à organiser la fête des voisins dans votre immeuble !

Connaissez-vous vos voisins ?

Si vous comptez sur cette fête pour nouer des liens avec vos voisins, votre implication est capitale. Saisissez toutes les occasions de vous présenter : frappez aux portes de votre lotissement, engagez le dialogue sur le parking de l’immeuble, dans le hall d’entrée ou à la faveur d’un trajet en ascenseur. Si vous connaissez déjà vos voisins, prenez la température : y a-t-il déjà eu des fêtes organisées ? Qu’est-ce qui a fonctionné ? Qu’est-ce qui a posé problème ?