L’Eco PTZ est un des moyens financier mis en place par l’état pour réduire l’effet de serre en France. Il est destiné à financer les travaux d’optimisation de la consommation énergétique. C’est un prêt qui est soumis à certaines conditions. De plus en plus de Français sollicitent l’Eco PTZ pour le financement des travaux sur le chauffage comme l’installation d’une pompe à chaleur géothermie ou le financement des travaux liés à l’isolation thermique.

En quoi consiste l’Eco prêt ?

Le Prêt écologique a été voté par l’Assemblée nationale dans la loi des finances de 2009. Il est disponible dans les banques depuis avril 2009, suite à la signature d’un protocole d’accord en février par le ministre Jean Louis Borloo, les instances européennes de l’environnement, les techniciens du bâtiment et les professionnels de l’immobilier. Les bénéficiaires de ce prêt peuvent disposer de 20 000 euros maximum pour un bouquet de deux travaux. En revanche, 30 000 euros sont accordés pour un bouquet de trois travaux ou plus. Ce prêt se rembourse sur 3 ans au minimum et 10 ans au maximum. Cependant, les propriétaires peuvent disposer de cinq années supplémentaires si la banque le permet.

Quels sont les objectifs de l’Eco Prêt ?

L’objectif principal de l’Eco PTZ est de financer les travaux d’isolation thermique des bâtiments. Grâce à ce système d’aides, ceux qui n’ont pas les ressources nécessaires peuvent effectuer les travaux de rénovation adéquats. L’objectif est de réduire de 20 % le besoin énergétique des ménages. La France s'est engagée à diviser par quatre son taux d'émission de CO2 dans l'air. Les bénéficiaires constateront que l’économie d’énergie réalisée grâce aux travaux compensera la somme dédiée au remboursement des mensualités du prêt.

Quelles sont les conditions d’accès au prêt ?

Tout d’abord, le logement doit avoir été érigé avant le 1er janvier 1990. Ce logement doit être la résidence principale des occupants, qu’ils soient propriétaires ou locataires. À noter qu’aucune condition de ressources financières n’est imposée aux futurs bénéficiaires. Ensuite, les travaux doivent comporter au moins deux actions d’isolation thermique.À noter qu’il est nécessaire de recourir à un technicien du bâtiment pour définir les actions à réaliser. Les travaux définis, les bénéficiaires doivent se mettre en relation avec une des banques signataires du protocole d’accord, munis d’un formulaire incluant les devis des travaux. Une fois le prêt attribué, un délai de deux ans maximum est laissé aux bénéficiaires pour réaliser la rénovation thermique de leurs bâtiments. En fin de travaux, les factures seront à remettre aux banquiers.

Plus d'infos sur l'isolation thermique : http://www.monisolationecologique.com/nos-produits/22673-isolation-des-combles